Découverte exceptionnelle à l'église de Saint-Paul

Patrimoine Le mercredi 17 juin 2020

Soucieux de la richesse historiale de la commune, le maire, Bruno GILLET, a sollicité pendant de nombreuses années aides et subventions pour la protection et la mise en valeur du patrimoine.

Le soutien du Conseil Départemental et du label Pays d’art et d’Histoire a permis la réalisation d’un parcours insolite en pierre tout autour de l’église retraçant l’histoire de Saint-Paul mais aussi d’assurer la protection et la conservation de la fresque située sur la façade Nord de l’église.

Cette peinture murale commandée par Rodolphe de Blonay dans son testament de 1356 a été fortement endommagée par les intempéries.

Après avoir fait de nombreuses études dont une photogrammétrie réalisée par Olivier VEISSIERE afin d’obtenir les mesures et images 3D de la fresque, la phase de protection a pu se mettre en place.

 

De la protection à la consolidation :

Peu de temps avant le confinement, la mairie, a fait édifier par l’entreprise Birraux Charpente un auvent pour protéger la peinture.

Puis, Séverine HABERER restauratrice de peintures murales du cabinet NOEMI, mandatée, par la mairie a effectué dans un premier temps un nettoyage de la fresque.

Armée de petits outils très précis elle a procédé à l’insertion de coulis de chaux aux endroits de la fresque qui se « dé-plaquaient ». Cette restauration permet de lire un peu plus aisément la peinture murale mais surtout de la pérenniser.

Une fresque remarquable

Séverine HABERER explique qu’il fallait d’abord réaliser la sinopia - l’ébauche de la fresque avec un pigment de couleur rouge. Celle-ci toujours visible, représente trois personnages qui seront mis davantage en évidence.
Une fois l’ébauche dessinée, on enduisait le mur sur lequel on appliquait les pigments de couleurs qui se figeaient dans le mur en séchant.

La scène initiale représente une vierge en gloire entourée de personnages agenouillés. La qualité d’exécution de l’ouvrage est exceptionnelle pour l’époque de réalisation (Moyen-âge) puisqu’un effet de relief est appliqué sur la frise ornementale. D’après Séverine HABERER, on peut imaginer que l’œuvre a été peinte par un artiste Piémontais.

 

Une fresque peut en cacher une autre…

En plus de posséder une fresque extérieure sur la façade Nord, l’église renferme en son sein le pendant de la peinture externe.

Cachée sous deux couches de peintures et un ragréage de plâtre, Sabine HABERER a pu mettre au jour une très belle scène de couronnement de la Vierge datable du début XVe siècle.

Les couleurs utilisées pour la réalisation de la fresque symbolisent une certaine richesse puisque le bleu était l’une des teintes les plus rares et onéreuses pour l’époque.

Cette peinture remarquable est semblable à celles de la Chapelle d’Abondance et fera l’objet d’une inscription aux Monuments Historiques.

 

A découvrir : le reportage France Bleu

Sur le même thème